Livre d'or

Commentaires: 6
  • #6

    Danielle (dimanche, 15 mai 2016 16:18)

    Je viens de voir ton reportage "Journée des Roys". Je découvre tes angles et sujets très originaux. J'aime j'aime j'aime!!!!!!! Merci de tout cela!

  • #5

    Machiroux Pierre (mardi, 08 décembre 2015 14:34)

    Bonjour Madame Evrard. Je vous ai entendu sur BelRTL ce matin. Vous parliez de votre expo photos qui concerne le métier des fondeurs. Je me suis reconnu dans vos propos. Je faisais aussi ce beau métier. Je travaillais sur les hauts-fourneaux de Liège. J'étais fondeur et je faisais aussi des photos. En effet , rien n'est plus beau qu'une coulée de fonte , et l'homme au contact de la matière en fusion. Quelle fierté pour moi d'avoir pu faire ce métier hors du commun. Félicitations pour vos photos. ( si vous voulez voir les miennes : http://haut-fourneau06.skyrock.com/ )

  • #4

    Floréal S. (mardi, 04 novembre 2014 14:34)

    La fosse 9-9 Bis

    Un tout petit hommage à la Mine et à Madame Véronique Evrard
    pour nous dévoiler cet univers miraculeusement préservé.
    Malgré sa contenance, sa passion représente une délicieuse évidence.


    La Mine


    Soudain cette lueur à brillé dans votre regard.
    (Que dis-je: vos yeux? Tout votre être c’est illuminé!)
    Que ferais-je, qu’elle magie devrais-je employer
    Pour revoir en vous, réapparaître cet avatar,
    Cet halo qui vous cernait dans l’atmosphère du puits?
    La même éclatante lumière que les gars voyaient
    En sortant de la mine, tout rompus, couverts de suie.

    Sans un seul doute je deviendrais bouteur, pour ce faire,
    J’affronterais, impassible, ce monde hostil, précaire;
    J’aimerais même, résigné, cette épreuve impossible.
    Mais aujourd’hui ce défi n’est fichtrement plus possible.

    Ça aurait pu être hier: ce n’est ni le temps ni l’heure.
    De quoi donc aurais-je l’air: d’un pastiche, un imposteur?...
    Je ne pourrais ainsi feindre, sincère, cette vie,
    Ses joies, ses amertumes, la souffrance servie.

    Ce lot appartient à jamais aux héros silencieux
    De l’obscurité; du noir charbon, trompeur, insidieux,
    Qui à la dure les a forgés, dans le grondement
    Perpétuel de la mine, du fracas incessant,
    Sourd, des machines voraces, des outils martelant,
    Des craquements inquiétants devenus insignifiants,
    A force d’un quotidien implacable et hasardeux.
    Avare de joies, riche en destins aventureux.

    Hélas! Malgré cet élan dévoué, si volontaire,
    Je ne puis qu’élever à Sainte-Barbe une prière:
    Me permettre, à cette heure, devenir vaillant hâveur;
    Extraire du fond de votre coeur, ce souffle vital,
    Cette lumière, ses éclats radieux de bonheur,
    Comme d’une veine vive, de précieux minéral.


    Floréal S.

  • #3

    Floréal (lundi, 01 septembre 2014 12:57)

    Argentique

    Cueille avec ce vieux "Machin"
    Des morceaux de quotidien,
    Poète de la lumière!
    Et nous offre de tes mains
    Délicates, si légères,
    Tes touchantes fleurs premières.

    Floréal S.

  • #2

    Danielle (jeudi, 10 juillet 2014 12:41)

    Merci, Véronique. Il n'y a pas de mot assez fort pour dire combien les photos que tu as prises lors de l'Ommegang sont magnifiques. Merci, mille fois, 1549 fois merci!

  • #1

    Badria (mardi, 10 septembre 2013 23:14)

    De magnifiques instants capturés, le temps passe mais les photos nous donnent l'impression que le temps s'est arrêté et tous les souvenirs remontent à la surface.
    Je tenais a te remercier chaudement pour ce magnifique travail.... c'est toujours un réel plaisir de les revoir et de se se dire que c'est grâce a toi qu'il nous reste d'aussi bons souvenirs au plaisir de te revoir pour d'autres shootings photos!!!!

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    Patrick Demaerschalk (mercredi, 28 septembre 2011 11:42)

    SUPER !

    Continue !

    Pat

  • #2

    Yves Cousin (jeudi, 13 octobre 2011 16:46)

    Un souvenir s'estompe, quelques fois; cette merveilleuse soirée à l'occasion du festin Bourguignon à la Grand Place s'est retrouvée gravée ainsi grâce à vous dans ces belles images, remplies d'âmes et de couleurs.La qualité du travail photographique a permis de restituer l'émotion immatérielle, indéfinissable des mets que j'ai mis en scène ce soir là;, j'y ressens les sensations odorantes, et gustatives uniquement perceptibles par les initiés;et cela à chaque visite de votre site. C'est pourquoi je vous remercie en vous encourageant de continuer en restant vous même

  • #3

    Kirstin (dimanche, 04 décembre 2011 21:23)

    Elles sont superbes tes photos! Je mettrais ta page internet dans mes favoris et je reviendrai bientôt passer un moment magique!
    Bisous,
    Kirstin

  • #4

    Annika (mercredi, 28 décembre 2011 11:10)

    Super !
    Beau travail !
    Bisous

  • #5

    STEVELINCK Jacques Administrateur ASBL AGS Arbalétriers Sablon (dimanche, 12 mai 2013 12:46)

    Je viens de regarder votre reportage et j'ai pu mieux comprendre combien la lumière de jeudi avait été, effectivement, propice à vos prises de vues. Vous en aviez d'ailleurs parlé ce samedi, après la messe de Saint-Georges.
    Mais au delà de cette lumière, il y a la sensibilité féminine, l'oeil de la photographe, une mise en page du motif qui prouvent une sérieuse connaissance de l'Art photographique, le tout coiffé certainement d'un enthousiasme sans faille.
    C'est un bonheur de trouver un pareil travail.
    Merci infiniment pour ce moment de bonheur.