Territoires intimes au pays de la Terranga

 

 

J'ai eu le privilège de partager la vie de plusieurs familles de la communauté des mourides du Sénégal pendant la fête du Magal de Dakar vers Touba. Et j'avais en tête de découvrir l'envers du décor, la vie au jour le jour de ces hommes et des ces femmes. De témoigner de ce qui se passe derrière cette ligne de démarcation entre l’espace privé et l’espace public; entre les femmes et les hommes; thème parfois difficile à aborder, surtout dans la culture musulmane.

Dans les logements populaires africains, il n'y a généralement qu'une pièce. Le lit et l'armoire sont les éléments principaux de la vie au quotidien de toute la famille autour duquel tout s'articule. Le rideau a donc une double fonction à la fois : cacher ce qui ne doit pas être montré au monde externe et un rôle esthétique (tant que faire ce peut). Entrer dans une chambre n'est donc pas un acte anodin. La chambre reste le lieu privilégié de l’intimité des personnes, où chaque objet personnel entreposé revêt le symbole de toute une vie.